Il était beau et sentait bon l’…

10 Nov

Certaines personnes sont des voyages à elles toutes seules et vous portent à les yeuter. Alors elles vous yeutent aussi, prudemment curieux, l’un et l’autre, le temps de quelques stations de métro.

Je me souviens de ce visage … de Mongolie peut-être : œil étiré, teint mât et traits fins. Ça humait la steppe et le galop de ces petits chevaux vifs et sauvages, et moi les fraises et la menthe (une histoire de crumble aux fraises et spéculoos en perspective)…
Le cheveu noir et la coupe mi-longue stylée, négligemment travaillée… ça devait être une steppe urbaine…
Un énorme sac à dos, posé aux pieds (solitaire animal), chaussé de tongues aux doigts ainsi dénudés qui avaient dû en voir du pays. Un guide de Paris en main, tout en idéogrammes, exotique –asiatique assurément.

Tout semblait graphique et aventureux en lui. J’aurais aimé faire un bout de chemin. Mais déjà « République », fin de l’interlude, début de l’aventure, balisée, vers des steppes moins exotiques.

Il était beau et fleurait bon l’herbe sèche du plein été de Mongolie après l’orage…  

Si vous voulez poursuivre la balade, Poulette Carlotta a croqué d’autres portraits dans sa chronique Carnets de métro.

 

 

 

 

 

Publicités

Une Réponse to “Il était beau et sentait bon l’…”

Trackbacks/Pingbacks

  1. J’aime ce blog ! « Deux poulettes - 15 août 2011

    […]   Plongez dans la magie d’un trajet de métro ! […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :