Attentat esthétique et autre souvenir de plage…

5 Sep

Après un premier bain dans une mer déchainée  était venu le moment de lézarder au soleil.
Alanguie sous sa caresse, à l’orée de ce fabuleux instant précédent le plongeon vers le sommeil, je sentis soudain -attirées sans doute par la respiration de ma peau, par la moiteur de mon corps sous la dite caresse et quelques algues déposées par la dernière marée, le chatouilli désagréable de dizaines de pattes de mouches arpentant sans scrupule et scrupuleusement  ma personne.
Je commençais alors à m’agiter, tentant de les impressionner…mais peine était perdue. Je décidais d’employer les maigres moyens à ma disposition et débutais un tartinage de crème solaire indice 50 des oreilles aux orteils…dont elles ont raffolé.

Mais ça n’était point de ce désagrément dont je voulais vous entretenir.
Le soleil se faisait moins ardent, aussi, toute accaparée à mon combat -et sans doute un peu énervée, je passais de la position horizontale à semi-verticale -assise donc, et me suis mise à observer la plage.
Magnifique que cette marée montante, tous un peu plus proches nous étions désormais les uns des autres, repoussés par les éléments jusqu’aux derniers grains de sables secs, et puis cette eau iodée azur et cristalline, ces enfants qui jouent au bord…et puis mes voisins.
Oui, mes voisins, ceux-là mêmes qui, un peu plus tôt, s’étant installés, l’air de rien, si près de ma serviette que j’avais dû me décaler de quelques mètres pour être plus à mon aise, avaient copieusement investi l’espace.
Il faut dire qu’on en met dans les sacs Auchan…car le voilà l’attentat!
Je regardais à ma gauche, sans trop chercher, et puis facilement je mis le nez dessus : sac Carrefour ici, sac Super U plus loin, côtoyant serviette chien-loup et autre drap de plage à dauphin bleu.
La fin des petits sacs plastiques distribués en caisse a laissé libre cours à l’invasion de ces grands cabas à l’effigie des enseignes de la grande distribution. Ces disgracieux fourre-tout réutilisables et échangeables à souhait sont à l’évidence d’une praticité redoutable qui supplante toutes velléités esthétiques. Et d’un décor de rêve, vous voici catapulté en plein supermarché…

Publicités

3 Réponses to “Attentat esthétique et autre souvenir de plage…”

  1. Tayiam 5 septembre 2011 à 11:43 #

    C’est tellement vrai !

    Après, j’avoue que je les utilise aussi. Mais, je préfère ceux où on ne voit pas trop la marque…

    • Poulette Carlotta 5 septembre 2011 à 11:52 #

      Et c’est la première année en effet que je le remarque…cela dit, j’ai cru voir cette tendance à la « customisation » de ces cabas, vers une tendance plus graphique…ce qui est bon à prendre ;-).

Trackbacks/Pingbacks

  1. À la plage …. « Deux poulettes - 10 septembre 2012

    […] la poulette Carlotta en avait parlé l’année dernière, et force m’a été de constater cette […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :