Ne pédale pas qui veut…

3 Oct

carte postaleComme moi vous en avez entendu parler, comme moi vous les avez regardés, enviés ces jours d’été…Fiers et triomphants sur leur monture, ils narguaient la ville, piétons et autos, de toute leur liberté nouvellement conquise.

Et puis est venu LE jour où vous avez décidé d’essayer. Ce jour n’a pu arriver que parce que vous étiez accompagné, parce que vous saviez tout au fond de vous-même qu’il valait mieux ne pas être seul en ce moment…parce que ce genre d’expérience peut augurer d’une grande remise en question, pour peu que vous soyez proche d’un âge vulnérable (quarantaine) et patatras, les doutes que vous vous efforciez d’écarter sur vos capacités (intellectuelles, d’adaptation à un nouvel environnement, à lire une simple consigne, à tenir encore l’équilibre, et que sais-je encore) déboulent à toute vitesse.

Car voyez-vous, pour décrocher un vélib, il faut un guide, une personne aguerrie, entraînée depuis plusieurs courses, qui elle-même aura reçu son apprentissage d’un autre sage, qui lui également…etc., etc….
C’est ainsi que naisse les légendes, je ne vous apprends rien.

Et celle-ci est vraie, je vais vous la raconter…

Il était une fois, tard, alors que nous n’avions point bu et qu’il nous fallait nous mouvoir pour rentrer à nos pénates bien trop éloignées, après avoir tenté taxi, noctanbus, c’est désespéré que nous aperçûmes alors le totem. Après quelques prières et prosternations de circonstances, nous fîmes notre vœu…telle une épreuve nous dûmes montrer patte blanche (caution de 150 euros, acceptation des conditions d’utilisation, choix du type d’abonnement, choix de la durée…) et telle une formule magique moult codes nous dûmes saisir (code abonné si abonnement, code secret pour retirer un velib, code du vélib, code carte bleue…)…
Bien sûr toutes ces manipulations étaient à faire APRES avoir vérifier l’état du vélo : selle, pneu, frein, chaîne, loupiotte verte allumée…et là je me suis dit que je n’étais pas prête de recommencer.

Un an plus tard, initiée par un nouveau maître, j’ai découvert le SESAME, le pass qui enfin m’ouvrirait sans tergiversations toutes les rues de la ville : une carte que l’on dépose SIMPLEMENT sur le pied/borne du velib, un cliquetis et c’est partiiiiiii : 29 euros l’année, les 30 premières minutes des trajets offertes, un trajet devant être espacé de deux minutes pour à nouveau bénéficier des 30 minutes gratuites, à cela peut s’ajouter des minutes offertes lorsque vous déposez votre velib dans une station considérée comme en altitude.

velo velib à ParisLe début du bonheur alors, le parc Georges Brassens à deux tours de pédaliers pour la pause-déjeuner, les quais de Seine en quelques langoureux clins d’œil et le Champ de Mars embrassé dans le même tempo…et béate je souris sur mon vélo.

A mon guide, Cristina.
Poulette Carlotta.

PS : tout de même, je me suis dit, le découragement engendré par les multiples manipulations demandées pour réserver un vélo à la journée ne serait-il pas orchestré afin de circonscrire le succès et privilégier les abonnés..? Et bien même pas si ça se trouve.

Publicités

2 Réponses to “Ne pédale pas qui veut…”

  1. La poulette bleue 4 octobre 2011 à 07:49 #

    Merci ! Tu viens enfin de m’éclairer sur le fonctionnement de ces machines. J’adore l’idée de récompense aux plus courageux ! Et tout en haut de la côte de Ménilmontant, tu bénéficies de 100 points ?

    • Poulette Carlotta 4 octobre 2011 à 08:08 #

      Il s’agit aussi de ne pas trop désorganiser le système avec des stations désespérément vide ou devant attendre le réapprovisionnement par la « voiture balai » en « motivant » les courageux…! Ménilmontant, le nirvana : 15 minutes de bonus…Il existe même, pour les maso, enfin les sportifs, une course pour monter la rue de Ménilmontant, la « velibmontant » : le record est à 3mn15…avis aux amateurs/trices!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :