Des hauts et des mi-bas !

19 Avr

Sur Deux poulettes on n’arrête pas de vous parler du printemps ! Alors je tenais à apporter, moi aussi, ma contribution à son arrivée.

Au printemps, on peut mettre un peu au placard les bottes et bottines et ressortir les ballerines ou tout autre chaussure ouverte. Malheureusement pour moi, la ballerine supporte assez mal les chaussettes. J’ai bien tenté, mais vu ce que cela donne, je n’ai pas osé sortir avec si ce n’est pour aller dans ma cave, où j’ai tout de même réussi à croiser un de mes voisins !

Se pose donc la question de savoir quoi mettre avec des chaussures ouvertes ?  Le collant est trop chaud, mais il fait encore trop froid pour être nu-pieds. Reste…

Les mi-bas. Or, et c’est l’objet de ce billet (comme quoi on peut vraiment écrire sur tout), je déteste les mi-bas ! Je m’explique :

– D’abord c’est moche. Les fabriquants ont beau mettre de la dentelle, un bord esthétique, cela reste très moche.

N’est-ce pas que c’est moche ?

– Ensuite, c’est désagréable à porter. Cela serre le mollet, c’est un supplice! Il y a probablement des équipes entières d’ingénieurs R&D à travailler sur cet épineux problème, tentant de mettre des élastiques confort, sans compression, « aux bords aussi esthétiques que confortables, qui tiennent sans serrer et s’oublient au porter », rien n’y fait. Je ruse en essayant de replier le mi-bas pour que l’élastique n’arrive pas directement en haut du mollet, là où cela compresse le plus, résultat, mes mi-bas dégoulinent …

– C’est aussi quasiment à usage unique. Il suffit de les passer une fois à la machine à laver pour que les fils soient tirés, et que des bouts d’élastiques pendouillent. On me suggère de les laver à la main. Même le cachemire chez moi passe à la machine, alors les mi-bas …

– Enfin, le point qui m’exaspère le plus, le temps perdu à tenter de les réassortir. J’entends d’ici les novices me rétorquer que c’est comme les chaussettes, il suffit de faire par couleur. Et là je m’insurge ! Cela serait trop facile ! Entre le mi-bas noir voile, mousse, opaque, brillant, satiné, tant que l’on ne les a pas mis au pied, on ne voit pas si le droit est bien le même que le gauche. Le risque étant de se retrouver dans le métro, au boulot, au resto à regarder distraitement ses pieds et se rendre compte que les deux chaussettes ne sont pas assorties.

Comme cela :

Résultat, il faut essayer un pied , et chercher désespérément dans l’amas de mi-bas noirs lequel peut être le jumeau. L’essayer, se rendre compte, que non ce n’est pas celui-là, en prendre un autre et recommencer l’opération jusqu’à ce que l’on trouve une paire « relativement » assortie.

Et je vous passe le bonheur de conjuguer le pantalon slim avec le mi-bas. A moins de mettre d’abord les mi-bas et ensuite le pantalon, ce que j’oublie systématiquement, le mi-bas s’enroule délicieusement en même temps que l’on abaisse le bas de pantalon…

C’est pas une vie, la vie que je vis ! Je vous le dit !

Publicités

7 Réponses to “Des hauts et des mi-bas !”

  1. Poulette Carlotta 19 avril 2012 à 07:42 #

    J’aime beaucoup…en effet comment faire un billet très rigolo et/car très juste sur rien…;-)

  2. Le coq 19 avril 2012 à 07:52 #

    Ouh là c’est technique tout ça! Je me sens un peu perdu là quand même dans ce blog de filles !!!! Tiens je vais vous faire un billet sur les avantages et inconvénients respectifs du slip / boxer / caleçon…

    • Poulette Carlotta 19 avril 2012 à 09:36 #

      On attend ça avec impatience….!!!! 😉

    • La poulette bleue 19 avril 2012 à 13:04 #

      Mais si tu veux! Je suis sûre que cela nous sera très instructif!

      • Poulette Carlotta 19 avril 2012 à 14:50 #

        En plus, tu as pas mal illustré ton billet, toi, Poulette Bleue…

Trackbacks/Pingbacks

  1. Le panier du mardi soir « Deux poulettes - 23 avril 2012

    […] je me suis peut-être trompé de blog moi. Après les digressions récentes sur le printemps et les mi-bas, lancer une discussion politique, c’est sans doute un peu osé. Encore un peu sonné par la […]

  2. Les redifs de l’été. Episode 1/3 « Deux poulettes - 6 août 2012

    […] Un grand merci à la Poulette bleue qui a fait oeuvre de salubrité publique en expliquant les problèmes existentiels des femmes avec leurs mi-bas. Ou comment Deux poulettes fait découvrir aux hommes les vrais soucis des femmes : Des hauts et des mi-bas. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :