Le panier du mardi soir

23 Avr
Maintenant que le vent du changement souffle sur la France (je croise les doigts), parlons consommation alternative et citoyenne. Ouh là, je me suis peut-être trompé de blog moi. Après les digressions récentes sur le printemps et les mi-bas, lancer une discussion politique, c’est sans doute un peu osé. Encore un peu sonné par la soirée électorale, je souhaite juste aborder une action joyeuse et militante : mon panier du mardi soir.

Je suis depuis un an abonné et fervent adhérent d’une Amap. Vous avez sûrement entendu parler : association pour le maintien d’une agriculture paysanne. Le principe est simple : un groupe de consommateurs se réunit en association, trouve un producteur à côté de chez eux et un contrat est signé pour une durée déterminée (6 mois ou 1 an) entre les deux parties. Le producteur s’engage à fournir chaque semaine un panier (souvent de légumes dans un premier temps) à chaque adhérent et à informer les adhérents sur la vie de l’exploitation. Les produits de la “ferme” sont le plus souvent issus de l’agriculture biologique (au moins raisonnée). Le consommateur s’engage en payant à l’avance ses paniers, en participant à la vie de l’association (l’organisation des distributions notamment), et en donnant un coup de main de temps à autre sur l’exploitation. Bon je simplifie un peu mais c’est l’idée. Si cela vous intéresse, vous trouverez plus d’informations ici : http://www.reseau-amap.org/amap.php.

Dans le cas de mon Amap (celle-ci), le producteur est situé à Vitry-sur-seine et exploite des terres municipales. Il y a 4 maraichers qui travaillent pour l’exploitation qui fournit plusieurs Amap. Chaque mardi soir, notre maraichère référente apporte à notre local les caisses de légumes, et la distribution commence ! Cette semaine, nous avions : chou rouge, chou-fleur, pourpier, oseille, feuilles de moutardes, laitue, épinards. Oui beaucoup de vert ! Mais après des semaines de pommes de terre, ça fait du bien.
Ce n’est pas la démarche  « militante »  (cela implique a minima de faire un peu de bénévolat) qui est mon moteur dans ce projet. Faire partie d’une Amap, c’est surtout pour moi de la logique et du plaisir. Logique, parce que je trouve ça bizarre d’acheter des carottes ou des salades qui ont poussé à 800 km quand on peut en trouver qui ont poussé à 8 km (distance entre l’exploitation de mon Amap et mon domicile). Plaisir ensuite pour la qualité des légumes (ah les tomates l’été) et les joies des saisons. Et plaisir surtout pour la surprise des nouveaux légumes. On n’a plus à penser à la composition des repas. On prend les légumes de l’Amap et on brode autour…
Par exemple, cette semaine, dîner du mardi : colin Picard (comme quoi personne n’est parfait), épinards au beurre, pommes de terre à l’eau, sauce à l’oseille. Mercredi : côtes d’agneau, purée de pommes de terre aux feuilles de moutarde (j’ai inventé, pas mal du tout mais encore des pommes de terres…), salade. Rien de bien compliqué vous voyez, faut juste aimer un peu cuisiner ! Mais bon sinon les paniers de l’Amap, le plus souvent, ça se passe comme ça (l’occasion de faire un peu de pub pour cet excellent blog qui vient de sortir en BD papier, je vous la conseille vivement).
Publicités

6 Réponses to “Le panier du mardi soir”

  1. La poulette bleue 25 avril 2012 à 07:18 #

    Sache, très cher coq, que nous, les poulettes, avons une grande qualité : nous arrivons très facilement à passer d’un sujet que certains qualifient de futile, à un sujet, soi disant, plus sérieux! Non mais!
    Pssstt, si t’as des fenouils en trop, je suis preneuse!

    • Le coq 25 avril 2012 à 08:04 #

      Oui c’est tout à fait vrai. Moi avec mon cerveau de coq c’est plus compliqué, je suis mono-tâche! OK pour les fenouils mais c’est pas la saison !

  2. La poulette M 25 avril 2012 à 12:23 #

    Et qu’en est-il du « coup de main de temps à autre sur l’exploitation ». Notre Coq aurait-il aussi la main verte ?!

    • Le coq 25 avril 2012 à 17:03 #

      Euh pas vraiment. Mais arracher des plants d’oignons par exemple ne nécessite pas de grandes compétences en la matière!!

Trackbacks/Pingbacks

  1. Wapitam pam papwé « Deux poulettes - 7 mai 2012

    […] ses envies et ses projets, et dans le respect du public. En fait, pour les légumes, j’ai mon Amap (légumes de proximité, garantis sans pesticides, connaissance des producteurs) et pour la musique […]

  2. La folie des « box  « Deux poulettes & Co - 7 décembre 2012

    […] à déguster, de recettes et d’ustensiles de cuisine. Pas vraiment pour moi (je suis plus Amap) mais ça peut être rigolo. Le prix : 16,5 euros par mois. Offre découverte 3 mois pour 49,5 […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :