Les voix de mon enfance…et celle de Sami Frey.

25 Avr

J’ai toujours été sensible aux bruits, aux voix, enfin je le suis devenue. Réminiscences de mon enfance sans doute. Voix féminines, voix masculines. En réaction, en protection.
Aux voix douces, j’accoure, alors que les aigus me glacent.
J’aime les grains de velours, les timbres sourds, les rythmes alanguis, musicaux, apaisants, rieurs…si la voix propose du coffre je m’éloigne…fait le tour du propriétaire, observe, évalue la portée avant de m’approcher.
La tonalité d’une voix est souvent l’expression d’une puissance intérieure, positive ou négative d’ailleurs. Une présence au monde, une énergie, une évidence, étouffée ou déployée. Une puissance positive devenue tranquille sur le chemin de la sagesse, qui s’exprime sans cri, sans porte-voix, ou voix agressive, mue en instrument de destruction massive, aux intonations qui sifflent comme des obus avant de transpercer le coeur de la cible…
Mais les plus douces peuvent se révéler des plus trompeuses. Tel un masque, tel un leurre, elles ensorcellent et dissimulent fiel et perfidie.

Celle de Sami Frey est sublime. Sans précipitation, chaude, élégante, enveloppante, caressante, ancrée, énigmatique. Et que dire de sa personne. Une enveloppe majestueuse, une beauté féline mais réservée, discrète, sans tapage, une présence qui effleure, comme si elle renfermait un secret, une lignée unique, un homme de la pénombre d’où jaillit pourtant, et de toute part, sensibilité et grâce.

Ecoutez, regardez…

De par sa voix, j’ai pu l’imaginer plutôt « homme-femme » comme l’écrit Claude Lanzmann même si son grain restait masculin.
Point du tout.
Sa voix, il n’a pu la déployer étant enfant.
On lui a interdit de parler.
Sa mère vient d’être arrêtée. 1942. Elle ne reviendra pas et son père est déjà mort. A 5 ans, il ne parle que le yiddish. Caché, il devra être mutique. Depuis lors, les mots lui seront tourment et fascination. Transgressant sa destinée de tailleur, heurtant la reconnaissance due à ses protecteurs et tuteurs, il a le courage de rompre avec sa famille d’adoption et empoigne sa vie. Dans une révélation, il apprivoisera son tourment. Il sera acteur.

Pourquoi je vous parle des voix et de Sami Frey…? Parce que « La tombe du divin plongeur » de Claude Lanzmann vient de paraître. Et je vous invite…à vous y plonger. Il dresse, entre autres, le portrait de cet orphelin mutique, à la « beauté souveraine », devenu acteur et homme, « un vrai, ni un homme-enfant ni un homme-femme et c’est rare chez les acteurs », amour et amoureux de B.B. et de Delphine Seyrig.

Il paraît qu’après la publication de cet article, début des années 60, les deux hommes ne se parleront plus. Un portrait magnifique mais intime…sans autorisation peut-être comme une effraction alors, une trahison. Et comment imaginer la trahison chez l’un comme chez l’autre.

Extrait réjouissant et « scandaleux » de La vérité d’Henri-Georges Clouzot…

Publicités

4 Réponses to “Les voix de mon enfance…et celle de Sami Frey.”

  1. La poulette bleue 25 avril 2012 à 15:45 #

    Mais c’est une vraie déclaration ! J’avoue honteusement que je ne le connaissais même pas… Et du coup, le livre me tente bien !

    • Poulette Carlotta 25 avril 2012 à 16:12 #

      Oui, j’assume…une déclaration à Sami Frey…;-) Et bien je pourrai te le prêter si tu n’es pas pressée…

  2. Johne271 12 mai 2014 à 10:31 #

    I really enjoy the blog article.Really looking forward to read more. Fantastic. abdgeedecdbf

  3. Johna744 12 mai 2014 à 10:31 #

    Very informative blog post.Really thank you! Keep writing. kgadckagdkgk

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :