Indiscrétions politiques

17 Mai

Le coq n’ayant pas réussi, sous de fallacieux prétextes, à nous faire un seul billet sur les élections, je m’y colle.

Cette période d’élection a  en effet été propice à engager des discussions de fond, des débats de société avec mes enfants (âgés de 8 et 6 ans). C’était en effet, pour eux, la première élection présidentielle à laquelle ils participaient en étant capables de comprendre l’enjeu. Et bien entendu, nous avons eu droit à la question fatidique de la différence entre les candidats et ce qu’étaient la gauche et la droite.

Je me souviens moi-même très bien le jour où j’ai posé cette question à mon père. Nous étions devant le journal télévisé, j’avais 18 ans (mais non, je rigole !), peut être 9 ou 10 ans. Je ne me souviens pas des explications en détail, mais grosso modo, j’en avais retiré qu’à gauche ils aidaient plutôt les pauvres mais en dépensant beaucoup d’argent, et à droite ils préfèraient privilégier le développement économique. Avec cela, si vous ne devinez pas de quel bord est mon père…Cela explique aussi, sûrement, le fait que la politique ne m’ait jamais beaucoup intéressée…

Bref, en 2012, face à ces légitimes interrogations émises par ma progéniture, la tentation de faire au plus simple, comme l’avait fait mon père, a été grande : à gauche, ils aident les pauvres, à droite ils favorisent les riches ! Heureusement, leur père leur a apporté des précisions utiles sur le rôle de l’état, les aides sociales, les impôts, l’économie. Et au final, mes enfants ont déclaré vouloir voter pour François Hollande.

J’ai espéré intérieurement qu’ils ne le clament pas trop fort dans leur cour de récréation, au risque de se faire marginaliser, voire tabasser, vu le bastion de la droite dans lequel nous nous trouvons vivre ! A titre d’exemple, le lendemain du premier tour, mes deux garçons sont revenus très fiers en nous disant quels parents avaient voté pour qui. Inutile de dire que personne n’avait voté pour Mélanchon (ca va pas la tête, non ? il avait mis dans son programme un plafonnement des revenus les plus élevés !). En revanche, Sarkozy aurait été élu au premier tour si la cour de récré était représentative de la France. Seules quelques mamans probablement « égarées » avaient fait preuve de résistance en votant Hollande.

Je leur avais pourtant expliqué la veille que c’était quelque chose de personnel les opinions politiques, et que l’on ne disait pas à tout le monde pour qui on votait. Le secret est ainsi une notion toute relative pour les enfants.

Le  jour du vote pour le deuxième tour, je suis entrée dans l’isoloir avec le cadet de mes enfants, qui voulait absolument voir ce que l’on faisait derrière ce rideau (des fois qu’il y aurait eu des bonbons…). Il a voulu aussi regarder quel papier je mettais dans l’enveloppe, et de sa petite voix fluette, il s’est s’exclamé au moment de sortir de l’isoloir : « maman t’as oubliée le papier pour Nicolas Sarkozy !». Le cher enfant …

Publicités

2 Réponses to “Indiscrétions politiques”

  1. La poulette M 21 mai 2012 à 11:54 #

    Et leur réaction, suite au scrutin définitif ?!!!
    Ont-il suvi la cérémonie d’investiture du président ?

    • La poulette bleue 21 mai 2012 à 11:56 #

      Ils étaient évidemment contents d’avoir gagné!
      Non, ensuite, ils n’ont pas suivis la cérémonie. Moi non plus d’ailleurs…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :