À la plage ….

10 Sep

Cette année je suis partie en vacances à la plage ! J’ai pourtant récemment, ici même, énoncé les raisons qui faisaient que je n’aimais pas la plage, mais il y a des moments dans la vie où on ne peut pas choisir … Je confirme, je n’aime toujours pas la plage! Vu que cela faisait quelques années que je n’yétais pas allée en plein été, j’ai été surprise par quelques nouveautés :

la poulette Carlotta en avait parlé l’année dernière, et force m’a été de constater cette épidémie : les sacs de supermarchés prolifèrent sur les plages ! On peut ainsi croiser « Avec Carrefour, je positive », « Leclerc, la vie moins chère », ou encore « Les nouveaux commerçants U ». Si ces sacs sont effectivement pratiques, ils sont vraiment peu esthétiques ! En tous cas, ce sont ces supermarchés qui doivent être contents : non seulement ils peuvent se vanter de faire attention à l’environnement mais en plus ces sacs leur font de la pub gratuite sur les plages !

– autre prolifération, les tatouages. Je sens que je vais encore passer pour l’ancêtre de service, mais j’ai vraiment été étonnée du nombre de personnes tatouées.  Il y en a pour tous les goûts, des gros, des petits, des ethniques, des calligraphiés, des dessins. J’ai pu recenser des tatouages sur la cheville, l’épaule, le long du bras, dans le bas du dos, entre les omoplates (un peu plus rare). J’ai même vu toute une famille de tatoués, le papa, la maman, et le fiston (10 ans à tout casser) lui aussi tatoué sur le bras ! J’ai toujours bien aimé les tatouages (c’est mon côté rebelle), mais là, trop c’est trop.  Etais-je sur LA plage rebelle de l’Ouest ? C’est devenu tellement commun que cela en perd son intérêt!  En recherchant sur le web, j’ai même trouvé un article de l’Express vantant les dernières tendances mode en matière de tatouage!

– Enfin, et c’est surement parce que c’était la première fois que j’étais dans le Sud-Ouest, j’ai découvert le surf. J’avais déjà vu des surfeurs (si ! même en vrai), mais là bas c’est vraiment particulier. D’abord il y en a beaucoup. Un matin nous avons débarqué sur la plage à 8h30 (ne me demandez pas pourquoi, ce serait trop long à expliquer…) les surfeurs étaient déjà sur l’eau.  Ensuite, tout le monde surfe. Là aussi, il y a des jeunes, des moins jeunes voire des vieux, des baraqués, des moins musclés. Chaque plage a son école de surf, chaque magasin propose des planches de surf. Bref tout tourne autour de cela. En fait, comme on ne peut pas se baigner vu le danger de la mer, la seule chose à faire c’est surfer !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :