L’aventure, c’est l’aventure

15 Nov

Comme le savent bien les poulettes qui m’entourent ici, et malgré leur ton parfois sarcastique à ce sujet (comme dans les commentaires à ce billet), je suis un grand sportif et un aventurier dans l’âme. J’ai ainsi réalisé un mémorable tour de Bretagne en vélo en 1998, qui a failli se transformer en tour d’un village de Bretagne en vélo après que j’ai chuté dans les premiers kilomètres. Un changement de fourche plus tard – quand je vous disais que j’étais aventurier ! – j’ai finalement pu répartir pour 600 kilomètres à bicyclette. J’aurais aimé poursuivre d’autres aventures de ce type : courses en montagne, navigation à la voile dans des tempêtes, marathons… Mais il faut bien avouer que depuis ces vacances à vélo (ça date…), j’ai plus couru les restaurants que les salles de sport. Et mes vacances, à part quelques randos en montagne, se résument de plus en plus souvent à des grandes plages de glandouille à côté d’une piscine (je fais quelques longueurs parfois, avant d’aller au restaurant).

Reste que, de mon transat ou de mon canapé, je suis fasciné par les aventuriers des temps modernes, et notamment ceux qui pratiquent le trail extrême en montagne. Vous avez peut-être entendu parler de Kilian Jornet (ci-contre sur son rocher), la star de cette discipline. J’adore son histoire. A défaut d’être moi-même un sportif de l’extrême (ni même un sportif tout court, j’entends d’ici les caquètements de Poulette Carlotta), je suis avec passion ses aventures. Cet Espagnol de 25 ans a passé toute son enfance en haute montagne dans les Pyrénées, où son père était guide. A 5 ans, il gravit le point culminant des Pyrénées, le pic de l’Aneto (3 404 m). A six ans, il fait son premier 4 000. Et à 10 ans, la traversée complète des Pyrénées ! Il se met très vite à faire de la compétition, en ski-alpinisme l’hiver et en trail l’été. Son palmarès est déjà impressionnant et il enchaîne les records. Il vient de terminer en vainqueur le Grand Raid de la Réunion, appelé aussi la “Diagonale des fous”. Une petite course tranquille de 170,7 km avec 10 845 m de dénivelé positif (l’équivalent de 50 montées de la Tour Eiffel). Kilian Jornet a accompli le parcours en 26 heures et 33 minutes… Juste dingue ! Parmi ses autres exploits, le record de la traversée des Pyrénées (850 km) en 8 jours et 3 heures, ou le record du GR20 qui traverse la Corse en 32 heures…

Je ne me lasse pas de lire les récits de ce type d’exploits. Il n’y a pas que Kilian Jornet d’ailleurs. Les tours du monde à la voile, les récits de voyage, les triathlons Iron Man (3,8 km de natation, 180 km à vélo et un marathon en courant pour terminer) me fascinent littéralement. Alors franchement, vous comprenez que ce n’est juste pas possible pour moi d’aller suer pendant 30 minutes en parcourant péniblement 3 tours de parc à petite foulée. Pas assez aventurier !!!

Publicités

Une Réponse to “L’aventure, c’est l’aventure”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Tant de bruit pour… « Deux poulettes & Co - 22 novembre 2012

    […] exploit par-ci (600 km de routes bretonnes à vélo pour le Coq), un défi par là (la Tour Eiffel prise en photo chaque matin par la Poulette […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :