Parfois, je m’énerve toute seule …

25 Mar

drink coca cola

J’ai regardé jeudi soir un reportage de l’émission Envoyé spécial sur le harcèlement de rue que peuvent subir les femmes. En fait, la journaliste s’est inspirée d’un reportage belge qui a fait grand bruit sur le même sujet (dont je n’avais pas entendu parler, évidemment). Tellement grand bruit qu’une loi a été votée, pénalisant le harcèlement de rue. Un petit résumé des épisodes précédents sur ce lien :

http://www.rfi.fr/europe/20120801-harcelement-feminisme-belgique-racisme

Quand on parle de harcèlement de rue, il s’agit des tentatives très lourdes de drague de la part de certains représentants mâles, et qui n’hésitent pas à virer brutalement à l’insulte lorsque la réponse de la fille fuse un peu trop ! Du machisme ordinaire ? Non, un peu plus que cela.

A voir également, quelques réactions masculines suite à ce reportage sur twitter, sur ce même lien. On retrouve inévitablement des réactions du type : « c’est plutôt flatteur pour vous, cela n’arrive pas tous les jours non plus … ». Comme s’il fallait s’y faire, que c’est comme cela, voire même « oh et puis ce n’est pas si désagréable que cela ! ». L’argument alternatif étant que nous, les femmes, prenions cela au drame ! On est pas loin de l’expression parfois entendue au sujet des filles qui se font violer « c’est qu’elle l’a sûrement cherché aussi » !

Cela m’a vraiment interpellée et énervée. C’est vrai qu’un peu de drague ne fait pas de mal et peu effectivement être flatteur, sauf que dans ces cas précis, il y a autre chose derrière ces paroles. Parce que finalement, ces garçons ou ces hommes, je n’ai pas l’impression qu’ils aient tellement envie que la fille accepte leurs avances, ou si c’est le cas, c’est uniquement pour tirer en coup. Et encore … C’est plutôt considérer qu’à partir du moment où une fille est seule elle est disponible. Ce qui est sous entendu c’est que si tu n’es pas seule, tu n’as pas à te promener sans ton mec ! On peut aller loin comme cela …

Un autre sujet était abordé dans le reportage, les frotteurs du métro.

Ce sont des hommes qui profitent de l’heure de pointe et des rames de métro bondées, pour se coller à une proie féminine et se frotter allègrement mais discrètement contre elle. Cela fait froid dans le dos ! D’autant que les victimes ne s’en rendent pas forcément compte !

Là aussi ce qui m’a interpellé, c’est la réaction des hommes : ils ne font rien de mal, ils n’imaginent même pas que de se frotter à une personne non consentante puisse être considérée comme une agression. Cela me hérisse, me révolte, et remue des sentiments anciens chez moi.

Comme si juste un regard ne pouvait pas être pris comme une agression! Comme si tant qu’il n’y a pas viol, ce n’est pas une agression! Mais dans quel monde ces hommes vivent-ils ?

Ils ne se rendent pas compte, que certaines femmes  vont réfléchir à deux fois, selon leur emploi du temps de la journée, selon qu’elles vont rentrer tard ou pas, accompagnée ou pas, à la façon dont elles vont s’habiller, pour être certaine de ne pas avoir d’ennui dans le métro par exemple (moi j’ai résolu le problème en ne me mettant que très, très rarement en jupe, mais est ce que ce ne serait justement pas lié ? Je passerai sur le divan une autre fois …).

Je ne suis pas sûre qu’il y ait beaucoup de mecs à qui cela arrive ?

Publicités

3 Réponses to “Parfois, je m’énerve toute seule …”

  1. The Unperfect 25 mars 2013 à 12:12 #

    Ah, ton dernier paragraphe je m’y reconnais tellement. Dès que je sais que je rentre en pleine nuit c’est, de préférence pantalon, mais surtout chaussures avec lesquelles je peux courir… Au cas où faudrait que je m’enfuis.
    C’est un sujet difficile à traiter qui relève plus de l’éducation et que de la justice à mon goût. Faudrait que toute la gente masculine retienne la règle très simple : tu peux draguer. Mais de 1 : tu restes polie. De 2 : tu respectes le périmètre de sécurité. De 3 : Non, c’est non. Ca veut pas dire essaye de me convaincre ou vas y insulte moi.

    • La poulette bleue 25 mars 2013 à 12:17 #

      Oui, je sais que c’est un sujet compliqué à traiter, et qu’effectivement l’éducation doit permettre de changer ce genre de situation. Mais je n’ai pas l’impression que cela s’arrange ! Et surtout que les garçons se rendent bien compte de tout cela ! Il y a encore du boulot ;-)!!

Trackbacks/Pingbacks

  1. Femmes, mes amies ! | Deux poulettes & Co - 28 mars 2013

    […] billet de la poulette Rose sur le harcèlement sexuel m’a fait m’interroger sur un sujet digne des plus mauvais magazines féminins : l’amitié […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :