Archive by Author

C’est l’avent! (4)

24 Nov

Et oui, c’est devenu une tradition sur ce blog, fin novembre il est temps de préparer… l’hiver ? non, les vacances d’été ? non plus, Noël ? oui on brûle, mais avant c’est le calendrier de l’avent! L’année dernière c’était des cônes, l’année d’avant des enveloppes et celle encore précédente des berlingots en papier japonais.
Cette année, je me suis inspirée de ce site qui regroupe 15 idées de calendrier de l’avent, que l’embarras du choix, surtout que les idées sont vraiment très chouettes !
C’est cette idée qui m’a tout de suite plu. Sobre, élégant, et personnalisé (tout moi quoi…)
Sur le site, j’ai pu télécharger mes étiquettes pour les chiffres, il ne me restait plus qu’à trouver où les coller. J’ai sorti de mon placard spécial bricolage tout ce que j’avais à disposition, pour finalement trouver ce masking tape :

masking tapeIMG_2110IMG_2111

et ces feuilles un peu cartonnées

Il ne me restait plus qu’à trouver comment faire des enveloppes à partir de ces feuilles.

IMG_2112IMG_2113

En découpant dans la largeur 3 rectangles de même largeur, je les ai ensuite pliés en 2 et j’ai collé de chaque côté avec du masking tape. Il ne restait alors plus qu’à découper et coller les numéros que j’ai téléchargés sur ce site.

Et voilà le travail!

IMG_2114IMG_2124IMG_2121

Partis dans l’esprit de Noël, nous avons poursuivi nos décorations sur les fenêtres à base là aussi de masking tape (l’avantage c’est que cela ne fait pas de marques ensuite).

IMG_2125IMG_2127IMG_2126

Il paraît que nos voisins d’en face croyaient que l’on avait des vitres cassées et que l’on avait réparé avec du scotch! Aucune créativité dans ce quartier …

Publicités
En passant

Toc, toc, toc ?

16 Oct

porte

Me voilà toute intimidée de revenir en ces lieux. C’est que cela date, mon dernier billet… J’arrive sur la pointe des pieds, il y a quelqu’un ? Non personne actuellement, je peux m’asseoir, m’installer un peu ? Une tasse de thé parfumée, une mignardise (pour faire plaisir au coq) et c’est parti! (en vrai, il est 6h37 du matin, je suis en pyjama, je n’ai même pas encore pris mon café car je me suis brutalement réveillée en me souvenant que je n’avais pas terminé ce billet, et c’est véridique!)

Alors les idées se bousculent, mais de quoi pourrais-je vous parler? C’est que l’on a un peu perdu le fil …

Vous dire que ce qui m’occupe le plus en ce moment, c’est trouver le collège adéquat pour mon fils. Que je me retrouve piégée dans un système que je réprouve et que malgré cela, je n’ai pas le courage de le quitter ? Ca je vous en parlerai peut être la prochaine fois ! (ceci explique aussi mon retard…)

Vous dire que j’ai été récemment surprise voire choquée d’entendre une annonce du métro : « Pour ne pas tenter les pickpockets, veiller à fermer vos affaires personnelles ». C’est drôle car c’est une annonce que j’ai entendue des centaines de fois, et qui ne m’a jamais fait ni chaud ni froid,. Généralement, je serrais alors mon sac près de moi, vérifias qu’il était bien fermé. Mais cette fois-ci, je l’ai trouvée choquante.

logo-ratpParce que, ce que ce message signifie finalement, c’est que c’est à nous, honnêtes gens, de faire attention à nos affaires personnelles et donc de faire en sorte de ne pas « tenter » les pickpockets. C’est limite si ce n’est pas de notre faute si on se fait voler quelque chose ! Ben oui, quoi, on vous l’avait bien dit qu’il fallait faire attention ! Il ne faut pas TENTER le diable…

Non mais c’est fort de café, et comme disait ma belle-mère, « c’est à se taper la tête sur les murs »  ! C’est comme de dire que les filles qui se font violer, ce sont des filles qui l’ont bien cherché, surement qu’elles étaient en mini jupe aussi… C’est trop tentant tout de même. De là à dire que le port du voile permet de ne pas tenter les hommes (je ne vais pas plus loin sur ce débat qui risque de m’entraîner sur une pente savonneuse!)… Finalement, c’est nous faire sentir responsables des déviances des autres.

Je suis d’accord qu’il faut alerter des dangers, mais il est peut être possible de le faire autrement, non ?

Et du coup cela autorise aussi n’importe qui à se mêler de vos affaires et à vous alerter sur les dangers potentiels que vous courrez. Je me souviens d’une fois, c’est très anecdotique, un type en moto qui m’avait fait une réflexion sur le fait qu’il trouvait que c’était dangereux de porter des chaussures ouvertes alors que j’étais en scooter. J’ai été trop scotchée pour pouvoir lui répondre quoi que ce soit, mais ensuite je me suis dit que ce n’était tout de même pas son problème si j’étais prête à prendre ce risque. De quoi se mêlait-il ?

Mais je m’énerve toute seule… Ah, cela fait du bien de trouver un exutoire à nos énervements passagers!

P’tet ben qu’oui, p’tet ben qu’non…

13 Sep

Pour vous faire patienter, en attendant notre hypothétique retour, un peu de chanson française !

Son album tourne en boucle dans mes écouteurs, Sophie Maurin de son petit nom de scène.

 

 

Elle sera en concert le 11 octobre à la Dame de Canton (jonque amarrée près de la Biliothèque François Mitterrand) dans le 13ème ! et en plus c’est gratuit !

 

Mais où est … ?

27 Mai

Charlie 001

Je ne sais pas si vous connaissez les Charlie, de leur vrai nom « Où est Charlie ? » de Martin Handford . C’est un livre dans lequel on cherche Charlie et ses amis. Mais Charlie est généralement complètement perdu dans des scènes assez loufoques ! C’est ce qui rend le livre intéressant, c’est qu’il y a plusieurs niveaux de lecture : découvrir ce qui se passe sur les pages, parfois assez drôles, et rechercher Charlie et ses petits camarades.

Charlie 002

Oui, car en plus, il est accompagné et perd souvent ses affaires ! Il faut donc aussi qu’il trouve Ouaf son fidèle compagnon, Félicie, son amie, Blanchebarde le magicien et encore Pouah! le méchant. La difficulté est bien sûr dans l’abondance de personnages de même couleur. Et en plus cela développe le don d’observation ! (c’est mon côté pédagogique…) Il y a évidemment une page Facebook spéciale Où est Charlie.

Et vous, réussirez vous à le trouver ?

Ou est Charlie

J’ai aussi trouvé ce blog, Gofindmomo, un peu sur le même principe. Il faut ici chercher Momo, un chien border collie. Les photos sont très belles …

PS : Le film qui a eu la palme d’or à Cannes est tiré de la BD dont je vous avais parlé ici. Une très belle histoire et très belle BD !

101, 102, 103, 104 !!

13 Mai

Centquatre 001

Non, ce n’est pas le 104ème billet de ce blog, ce n’est pas non plus le nombre de jours qu’il me reste avant mes prochaines vacances, ni un nouveau défi idiot que je me serai lancé ! C’est juste le nom d’un lieu, le CENTQUATRE. J’ai profité de ces vacances et de l’exode massif des parisiens cette dernière semaine, pour me lancer à l’aventure dans le 19ème arrondissement de Paris, dans un quartier oh combien peu intéressant culturellement parlant (je ne fais pas ma bourgeoise, j’y ai vécu quelques années de jeunesse), mais dans lequel se trouve ce fameux lieu !

Le 104 (d’après ce que je lis sur le site on dit plutôt le CENTQUATRE… ) c’est THE place to be (enfin depuis le temps, peut être plus tellement en fait… Cela va bientôt devenir ringard avant de devenir vintage …) à Paris. Ce lieu a été conçu, bon en fait je ne vais pas vous reprendre la plaquette de présentation, tout est inscrit sur le site. Une phrase, tout de même prise sur le site « Au coeur du quartier Flandre le CENTQUATRE occupe un endroit déterminant du Paris métropole. Simultanément au centre et au bord de la capitale » j’adore ce genre de phrase, le site internet en est plein… Bref, je vais plutôt vous parler de ce que j’ai vu!

Centquatre 003

J’y suis allée initialement pour voir l’exposition de Keith Haring, expo qui se déroule en fait sur 2 lieux à Paris. Au Centquatre ne sont exposées que les œuvres grand format. Au final, pas tant que cela, ce qui est un peu décevant…

Centquatre 002

En revanche, le lieu est assez fascinant ! Lorsque j’ai passé la porte d’entrée, j’ai cru que j’avais été télétransporté dans le film Fame (que j’ai revu récemment, c’est peut être pour cela que cela m’y a fait penser). Dans les moindres recoins apparaissent des groupes de 2, 3 voire 6 personnes, qui dansent, chantent, jonglent ou déclament du texte. Malgré le brouhaha ambiant chacun réussit, semble-t-il, à recréer un petit espace d’expression. C’est très étonnant ! Il y a des bancs, des chaises longues où l’on peut s’installer pour un moment à observer ces artistes en pleine répétition. J’y ai vraiment passé un bon moment, très agréable, un peu hors du temps.

Centquatre 005

On y trouve aussi un fabuleux labyrinthe en carton.

Centquatre 006

Une librairie, des resto, même un camion à pizza ! De quoi y rester une journée entière …

PS: Je suis dégoutée, j’ai quand même habité vraiment tout près de ce lieu, mais il y a bien 20 ans ! Je ne me rappelle même pas ce qu’il y avait à la place de cet espace. Et lorsque j’habitais dans l’est parisien, il n’y avait jamais rien qui s’y passait (ce n’était pas encore devenu bobo)!

Je vous laisse méditer sur cette citation …

29 Avr

« Il faut se tenir à l’écart aussi longtemps que nécessaire. Jusqu’au moment où l’envie et la motivation vous reviennent, aussi fortes qu’au premier jour » Dougie Payne.

Un phrase de circonstance …

Quelqu’un saura-t-il qui est ce Dougie Payne ?

Allez, un indice

 

De quoi occuper ceux qui sont restés bosser !

C’est beau l’architecture !

22 Avr

cité architecture001 (1)

C’est la débandade dans le poulailler ces temps-ci, la poulette Carlotta sèche, le coq est dans l’indécision la plus totale et moi-même hésite à prendre le clavier… Il faut que nous nous reprenions, que diable !

Allez, une idée de sortie pour les prochaines vacances et longs weekends de mai ! Il faut en profiter, il n’y aura personne à Paris ! Une visite à la cité de l’Architecture et du Patrimoine dans le Palais du Trocadéro. Architecture, patrimoine cela ne donne pas forcément envie d’y aller…  Moi-même, malgré les bons retours que j’avais eu ici ou là sur ce musée, je n’arrivais pas à me décider à y aller. Pensant, à tort, que je ne connaissais pas suffisamment l’architecture pour apprécier un musée consacré à ce sujet. Quelle erreur ! Ce musée a privilégié les reconstitutions grandeur nature dans une scénographie très agréable. J’y suis allée avec mes garçons qui ne se sont absolument pas ennuyés. En revanche, le musée est vraiment grand, il est difficile de le faire en une seule fois, surtout avec des enfants.

Des livrets jeux sont proposés à l’entrée, selon deux thématiques : un parcours dans la galerie des moulages et l’autre dans la galerie des peintures murales. Non seulement cela permet d’intéresser les enfants, mais j’avoue que cette manière ludique de découvrir un musée me plait aussi beaucoup.

cité architecture002

Pour cette première visite nous avons surtout arpenté la galerie des moulages : impressionnante galerie peinte en rouge présentant un nombre important de reconstitution de portails, de sculptures, d’édifices de tous les coins de France. Des reproductions grandeur nature !

Une salle à l’étage présente l’architecture contemporaine, selon différents supports. Il y a des reproductions d’immeubles contemporains (pas grandeur nature) illustrant bien les différentes périodes d’architectures. Et puis, il y a surtout un appartement type des immeubles de Le Corbusier reproduit grandeur nature dans cette salle ! Là aussi, assez impressionnant ! On peut entrer dans cet appartement comme si l’on était invité chez des amis. On se rend compte de la modernité de cet architecte, il avait déjà inventé les appartements modernes ! Tous les appartements étaient en duplex, soit montant soit descendant. La cuisine était ouverte sur le salon, qui était lui même ouvert sur une mezzanine. Un escalier desservait les chambres, une grande donnant sur le salon, et deux petites toute en longueur, séparées par une cloison amovible. La salle de bains était comme sur un bateau, on y entrait par une porte ovale surélevée, avec une douche de plein pied. Une vidéo très intéressante de l’INA ici.

Il se trouve qu’en plus, mes parents ont vécu leurs premières années de couple dans un appartement exactement comme cela. D’après ce qu’ils m’ont raconté, c’était vraiment un mode de vie expérimental. L’immeuble était immense, avec un certain nombre de services intégrés directement dans l’immeuble, dont une école maternelle où est allée une de mes soeurs et un bureau de poste. Le mode de gestion était coopératif, c’est à dire que l’on n’achetait pas son appartement mais des parts dans une coopérative, correspondant à 15% de la valeur de l’appartement.

cité architecture005cité architecture006cité architecture004

Enfin, une dernière partie du musée est consacrée aux peintures murales et aux vitraux. Là aussi de nombreuses reconstitutions, on se retrouve parmi des chapelles, des cryptes dans une atmosphère très particulière.

Et puis pour terminer, vous pouvez aller boire un verre sur la terrasse du café du musée de l’Homme, dans le bâtiment opposé, tout en admirant la Tour Eiffel, ou aller déguster de délicieux gâteaux chez LE pâtissier du coin, Carette. Il est situé de l’autre côté de la place du Trocadéro, coincé entre deux immenses cafés.

cité architecture003