Tag Archives: âne

J’ai testé la promenade avec un âne (2ème partie)

11 Oct

Nous venions donc de partir avec Dalton, notre âne de promenade (la 1ère partie c’est ici).

Vu les tentatives de broutage intempestives de Dalton, la bride fût confiée au papa ! Regardez, tout de même si c’était pas idyllique …

 

Nous avancions tranquillement, quand au détour d’un chemin, nous entendons un braiement (pour ceux qui ne suivent pas, l’âne braie), suivi aussitôt par un braiement de notre Dalton (c’est assez impressionnant, il faut le dire). Zut, on se dit, ils s’appellent avec Nanette, sa cop’ de prairie, on va tenir fermement la bride pour qu’il ne parte pas la rejoindre au galop.

Que nenni, on voit arriver une famille (vous l’aurez remarqué, la promenade en âne ne se fait qu’en famille ! Est-ce à dire qu’aucune personne sensée ne le fait pas autrement ?), le papa tenant difficilement un grand âne gris.

On s’approche, les deux ânes semblent contents de se voir, probablement trop contents pour l’autre famille qui décide brutalement d’attacher son âne à un arbre…

Nous nous croisons, Dalton semble vouloir s’arrêter, mais nous restons inflexibles, et le tirons pour qu’il continue d’avancer. Au moment de se croiser, le papa, semble-t-il  à bout de nerf, nous dit : « j’en peux plus, on est partis depuis ce matin 10 heures, l’âne n’en fait qu’à sa tête, je le laisse là ! ». Gloups !  Ah ben c’est sympa de nous dire cela, on vient juste de partir !

Quatre heures de marche après, avec une seule petite pause, nous sommes contents de revenir à notre point de départ, complètement fourbus. Nous nous sommes perdus, avons dû faire demi tour, mais dans l’ensemble notre âne s’est révélé vraiment sympa, et surtout les enfants ont adoré. Ils ont pu monter sur l’âne lorsqu’ils étaient fatigués, le tenir par la bride, lui donner à manger… ils en gardent un très bon souvenir ! Nous, on étaient un peu stressés au début et très fatigués à la fin. La promenade était prévue durer 3 heures, et lorsque l’on se perd, cela devient tout de même un peu long.

Mais à faire tout de même ! Du côté de Paris, j’ai trouvé ce site qui propose des promenades avec un âne dans le Val d’Oise. Qui veut tester ?

Publicités

J’ai testé la promenade avec un âne ! (1ère partie)

6 Oct

Pendant nos vacances d’été, nous sommes partis en Ardèche (et non pas dans l’Aveyron comme je l’ai cru pendant un long moment !), dans un coin perdu, il faut bien le dire. Mais ce qui est sympa dans les coins perdus, c’est que vu qu’il n’y a pas beaucoup d’activités, on essaie tout ce qu’il y a. J’avais déjà entendu parler de promenades, voire randonnées de plusieurs jours,  avec un âne, et cela me tentait bien (je ne sais d’ailleurs pas pourquoi, vu que je n’aime pas particulièrement les équidés…). Du coup, lorsque nous avons vu qu’il était possible de faire cela juste à côté de notre lieu de vacances, nous avons sauté sur l’occasion. Enfin, surtout moi et les enfants ! Côté parentalité masculine, l’accueil fût on ne peut plus réservé …

Nous voilà donc partis aux ânes du bosc pour une promenade d’un après midi (on n’a pas tout de suite tenté la journée entière). Nous avons fait connaissance avec notre compagnon à quatre pattes, Dalton, ce qui a tout de suite plu à mes garçons, en bons fans de Lucky Luke !

C’est lui. Il est mignon, non ?

 

Après avoir brossé consciencieusement l’âne (qui n’avait pas dû être brossé au cours de la dernière décennie vu la quantité de poussière soulevée), lui avoir mis sa selle, et sa longe, la propriétaire nous prévenait qu’il allait falloir lui tenir la bride car il risquait de vouloir rejoindre son amie, Nanette, qui venait de partir 5 minutes plus tôt avec une autre famille. Ah ! ok.

Une image me traversa alors l’esprit : nous, courant comme des dératés à côté de l’âne, avec les enfants en vrac sur le dos de l’âne…  c’est pas tout à fait l’idée que j’avais de notre ballade champêtre.

Balayant vite fait ces mauvaises ondes, et après avoir bien écouté les dernières consignes, nous voilà partis. Pas très rassurés, il faut bien le dire. Une première tentative de broutage à droite de Dalton, bien évité par le papa. Une deuxième tentative sur la gauche alors qu’un des garçons tenait la bride, et là c’est clair, c’est l’âne le plus fort.

Bon, récapitulons, la propriétaire nous a dit : « ca ne sert à rien de le tirer vers l’avant pour le faire repartir, il vaut mieux le pousser par l’arrière, voire taper des mains ».

Ok, on met en pratique. Allez les gars on pousse Dalton par les fesses, aucun effet. Bon, on tape des mains en rythme, rien ! Bon ok, pas en rythme. Toujours rien, Dalton ne pense qu’à brouter ! Petit regard en coin du papa, genre, ca commence bien !

Ok on tire à mort sur la bride vers l’avant !

Ouf, nous voilà repartis.