Tag Archives: BD

Un livre, cela fait toujours plaisir …

10 Déc

Quoi de neuf cette année en matière de livres ? En fait, je n’en sais rien. J’ai évité jusqu’à présent toutes les grandes enseignes culturelles pour mes cadeaux de Noël, et comme certains le savent, je ne me tiens au courant de rien! Ce billet commence mal, pensez vous…

Mais en même temps, vous n’avez pas besoin de Deux poulettes & co pour vous parler des livres dont tout le monde parle. Ici on vous parle de livres lus, appréciés, adorés et même parfois relus ! Voici donc une sélection assez éclectique :

tour eiffel2111

La collection des aventures de l’inspecteur Morse de Colin Dexter. Ce n’est pas tout jeune (années 1990), je vous l’accorde, mais je viens de me replonger dedans, et j’adore. Le personnage central, Morse, inspecteur principal de son état, est un éternel célibataire, alcoolique, lunatique, de mauvaise foi et libidineux, et fait tandem avec un bonne pâte, le sergent Lewis, qui ne souhaite qu’une chose rentrer chez lui déguster les frites que Mme Lewis lui aura préparé. L’enquête est généralement secondaire, et sa résolution passe souvent par des chemins très tortueux. C’est drôle, léger, très agréable à lire. Chaque tome présente un bock de bière sur la page de couverture.

Mon mariage Chinois

– Autre style, pour qui s’intéresse à la Chine (ou pas d’ailleurs), Mon mariage Chinois, de Danielle Dufay, qui compile les lettres et le journal intime de Jeanne de Lyon, l’arrière grand-mère de l’auteur, partie se marier avec un chinois. Cela se passe dans les années 1920, et on se retrouve plongé dans une atmosphère début du siècle,  avec toute l’éducation et la culture inhérentes à cette époque. J’ai adoré cette ambiance et celle de la Chine décrite à cette époque. Cela éclaire aussi sur les habitudes chinoises pour qui connaît un peu le pays.

Zodiaque

– La série de BD Zodiaque : chaque tome se rapporte à un signe astrologique, et a été dessiné par un auteur différent. Le scénariste, Eric Corbeyran est le même en revanche pour toute la série. L’histoire est un peu fantastique, une malédiction plane… Je n’ai lu qu’un seul tome qui m’a bien plu, et j’en commande d’autres au Père Noël !

L'IMMANQUABLE-23_COUV-300

– un abonnement à lImmanquable, un mensuel sur le monde de la BD, qui permet d’être au courant des dernières sorties, d’avoir des BD intégrales en avant-première,  des articles sur des auteurs, découvrir des BD que vous n’auriez pas acheté. J’y suis abonnée, et j’attends toujours avec impatience le prochain numéro (c’est d’ailleurs comme cela que je peux vous parler des BD ici).

L'Amour Bastien Vives

– Les albums de Bastien Vivès : ce sont ses notes de blog regroupées selon des thématiques, l’Amour, la Famille, les Jeux vidéos, la Blogosphère. Je ne les ai pas lu, mais j’ai lu de bonne critique dessus. Le dessin est reconnaissable, à base d’encre noire, très peu détaillé. Du même auteur, il y a Polina, que j’ai beaucoup aimé.

Et puis, encore les BD que j’avais indiqué l’année dernière. Les ignorants, vaut vraiment le détour, on en apprend autant sur le vin que sur la BD. Tous ceux qui l’ont lu autour de moi ont aimé.

Le 200ème…

27 Fév

Alors que je reviens tout juste de vacances enneigées, que je me remets difficilement du décalage horaire (avec la savoie tout de même!), que je peine à quitter mon gros pull à col roulé en pur laine (alors que je crève de chaud avec, vu qu’il y a bien 10°c d’écart), et que je déambule encore de cette démarche, ô combien élégante mais inévitable avec les pieds enserrés dans des chaussures (peut on vraiment appeler cela des chaussures ?) d’au moins 1kg à chaque pied, je suis chargée de vous annoncer qu’il s’agit de notre 200ème article !!

Qui l’eut crû ?

Notre poulailler s’est bien étoffé au cours de ces 200 articles, et après avoir accueilli la poulette Carlotta et la poulette M, un coq s’est même immiscé ! Cette semaine, c’est une nouvelle poulette qui partagera avec nous sa vision exotique du quotidien. Je ne vous en dis pas plus …

J’en profite aussi pour vous parler d’une de mes lectures lors de cette courte pause :

« Les chroniques de Jérusalem« , de Guy Delisle. Si vous êtes allés dans une librairie vous ne pouvez pas passer à côté, vu que la BD a obtenu prix du meilleur album au festival d’Angoulême. Rien que pour cela, j’hésitais un peu à l’acheter (c’est mon côté rebelle à la mode), mais il se trouve que j’avais précedemment lu de ce même auteur « Shenzen », narrant la confrontation du monde du travail  occidental avec la Chine, qui m’avait bien plu. Je n’ai vaiment pas été déçue non plus par celui-ci. Au travers de ces chroniques qui retracent le quotidien de l’auteur installé pour un an à Jérusalem, on perçoit la complexité et surtout l’absurdité de la situation en cours entre la Palestine et l’état d’Israël. Vraiment une très bonne BD !

Idée cadeau : pour vous, les hommes

14 Déc

Chez moi, c’est compliqué les cadeaux pour les hommes ! Ils ne font souvent pas preuve d’originalité dans leurs idées cadeaux. Heureusement, ils aiment tous les BD. Il faut donc ruser pour trouver la BD qui leur correspondra le plus.

Voici une petite sélection selon les goûts et les couleurs :

– pour les amateurs de rugby : « En même temps que la jeunesse » de Jean Harambat. L’auteur y raconte ses souvenirs liés au rugby. « Cette discipline a permis à l’auteur de croiser des personnages hauts en couleur, de connaître le monde par une géographie excentrique, et de vivre d’heureux moments de grâce sur le terrain, avec la densité des sensations que l’on a à vingt ans. » 

– Pour les amateurs de vin : « Les ignorants » d’ Etienne Davodeau. Deux hommes, l’un viticulteur, l’autre auteur de BD vont partager et se faire découvrir pendant un an leurs passions respectives.

Dans la même catégorie, vous avez aussi « Les gouttes de dieu » dont nous avait parlé la poulette Carlotta.

– pour les amateurs de BD tout court : « Habibi » de Craig Thomson. De très bonnes critiques pour cette BD qui pèse son poids ! Un voyage onirique dans l’orient… 

– pour les amateurs de cuisine : « En cuisine avec Alain Passard » de Christophe Blain. L’avis de la poulette rose en tant que lectrice : » une plongée dans les cuisines du chef Alain Passard, on s’y croirait ! »

Et enfin, un livre pour les parisiens : « Paris pour les hommes » de Thierry Richard. L’auteur a un blog que j’aime beaucoup, et il en parle ici (de son livre).

Dernière minute : il y a aussi un nouvelle BD de Paul « Paul au parc » de Michel Rabagliati, dont je vous avais parlé ici et que j’aime beaucoup!

Encore des idées de livres pour les vacances …

5 Août

Pour compléter la book list de la poulette rose !

En allant faire mes achats de livres pour les vacances, je suis tombée sur cette BD. Dès le titre, elle m’a interpellée , « Le bleu est une couleur chaude ». Ensuite, en la lisant elle m’a beaucoup touchée.

On pourrait résumer l’histoire à celle d’une jeune adolescente qui va se découvrir une attirance pour les filles. Mais ce serait faire un raccourci facile. Tout l’intérêt est, je pense, d’aller un petit peu plus loin que cela. De dire que ce n’est pas quelque chose que l’on choisit, que Clémentine, l’héroïne, est tombée amoureuse d’une personne, du même sexe qu’elle, c’est sûr, mais une personne avant tout.  Cela reste des lieux communs dit comme cela, mais c’est très beau, un peu triste aussi. La couleur bleue apportée par touche sur une palette de gris participe aussi beaucoup à la poésie et la douceur de cette BD.

Un autre livre lu récemment, même dévoré en un week end :  « La couronne verte » de Laura Kasischke. Encore une histoire de jeunes filles, américaines cette fois, qui partent au Mexique pour les vacances de printemps, véritable passage obligé aux Etats-Unis marquant la fin du lycée.

J’ai été happée par l’histoire, c’est bien écrit, avec une fin très poétique.

Paul, je t’aime !

21 Mar

Oui, c’est dit ! C’est publié, je ne peux plus faire machine arrière …

Mais qui est donc ce Paul ? C’est tout simplement le héros d’une BD québecoise de Michel Rabagliati !

J’en ai entendu parler sur le blog de Penelope Joliecoeur, j’en ai acheté un pour voir, Paul à Québec, et j’ai adoré. Je ne sais pas trop pourquoi, je ne suis pas très fan de BD type Tintin, plutôt habituée à des BD fantasy voire fantastiques. Et pourtant dès le premier numéro je me suis laissée prendre par l’histoire. Le dessin est très simple, l’histoire n’a rien d’extraordinaire et c’est peut être cela qui touche. En fait, c’est semi-autobiographique, dans Paul à Québec, c’est l’histoire de la mort de son beau-père. Et puis, il y a aussi le fait que cela vienne du Québec, avec une façon de parler et un vocabulaire bien particulier. Simonac !

Depuis, je les ai tous lu, cinq en tout, avec autant de plaisir. On alterne souvent entre le rire et l’émotion.

Vous l’aurez compris, je vous le recommande !