Tag Archives: bons plans

Quand on peut se simplifier, un peu, la vie …

28 Jan

tableau-fruits-legumes

…pourquoi s’en priver ?  La vie est parfois fort contraignante et le quotidien lourd à gérer (surtout pour moi). C’est pourquoi je vous fais don de quelques idées que j’ai mis en pratique, et qui, ma foi, me facilitent la vie.

– se faire livrer ses courses à domicile. Quasiment tous les supermarchés s’y sont mis, souvent gratuitement à partir d’un certain montant, qui malheureusement est souvent dépassé. Il est aussi possible de faire toutes ses courses via internet, mais personnellement je préfère encore arpenter les rayons du supermarché. Sur internet, j’oublie la moitié des choses… C’est très agréable d’avoir fait les courses et de rentrer légère chez soi attendre sagement le livreur. On évite le nombre impressionnant de transvasement des courses du caddie au tapis de la caissière, du tapis de la caissière au caddie, du caddie au coffre de la voiture, du coffre de la voiture à la cuisine !

logo-lune-des-moissons-300x110

– Se faire livrer des fruits et légumes frais sur son lieu de travail. C’est l’idée qu’a eu ce jeune entrepreneur en créant Lune des moissons. Cela fait quelques semaines que nous nous faisons livrer un panier de fruits et légumes avec la poulette M et vraiment je n’ai jamais été déçue. Les produits sont frais et vraiment gouteux ! Parlez en donc à la poulette M des choux de bruxelles et du cerfeuil bulbeux, ils sont divins! En plus, Lune des moissons propose des recettes pour utiliser les produits des paniers !

Deux possibilités de livraison par semaine de paniers de légumes et/ou de fruits sur Paris et la région parisienne, le mardi ou le jeudi. Un seul intermédiaire, Lune des moissons, qui promeut des producteurs du Val de Loire. Ce ne sont pas des paniers bios, mais des fruits et légumes de saisons. Le gros avantage pour moi, notamment par rapport à une Amap, c’est qu’il n’y a pas d’obligation d’avoir un panier toutes les semaines, ce que j’aurai du mal à gérer et deviendrait vite la corvée. Ici, on regarde en début de semaine le contenu des paniers, et selon ce qui est proposé, selon notre programme du weekend, on passe commande.

– On a les courses, les fruits et les légumes, il ne reste plus qu’à faire à manger ! Oui, mais quoi ? Quand vraiment je n’ai plus aucune idée, je vais sur ce site, Saveurs d’enfants, qui me rend parfois service en me donnant des idées de menus, de plat à préparer pour ma famille difficile à satisfaire. On peut carrément télécharger tous les menus de la semaine, et la liste des courses qui va avec! Il y a aussi des idées pour les goûters, les pique-niques… Les recettes sont bien faites, bonnes et rapides à mettre en oeuvre. C’est sur ce site que j’ai trouvé une recette de brick au thon, qui remporte un franc succès! Il suffit de s’inscrire gratuitement pour avoir accès à l’intégralité des services proposés. Mais la plupart des recettes sont aussi en libre accès.

On comprendra à travers ce billet que préparer à manger n’est pas pour moi synonyme de plaisir… Pourtant, j’aime bien faire à manger pour des amis, ou faire des gâteaux. Mais chaque jour, c’est la plaie … Dire que j’aurai pu trouver un homme qui fasse la cuisine! Jeune et innocente comme j’étais,  je me suis laissée séduire parce que je l’admirai sur sa planche à voile… Pfuiii!

Vous en rêviez, c’est à portée…!

15 Sep

Danse tahitienne, cirque, astronomie, accordéon, création de bijoux, robotique ( ?!), activités sportives diverses et variées, origami, œnologie, photographie…et que sais-je encore !
Envie de bouger, de créer, de découvrir, de s’aérer les sens et l’esprit, d’apprendre, de toucher, de souffler, de chanter, de se dépenser, de se détendre, de sortir de la routine et du quotidien… ?

Mille activités vous tendent les bras sur Paris et sa banlieue et pour des tarifs très abordables. Pour les autres, se renseigner auprès de votre mairie…mais il est vrai que, ayant pu comparer avec la « province » (que je n’aime pas cette expression, genre « Paris et le reste du monde »), Paris offre une diversité exceptionnelle…
Toutes ces activités sont proposées aux adultes, quelque soit son niveau dans la discipline, et en cours du soir pour l’essentiel… les tarifs sont souvent en fonction des revenus (coefficient familial).

Mais vite, les inscriptions c’est en ce moment… !

Les bonnes adresses :
Les Centres d’animation de la ville de Paris, ouverts à tous (parisiens et autres) vous proposent une pléiade d’activités classiques et d’autres inattendues (robotique, astronomie, danse tahitienne, c’est eux !)

Paris ateliers (si je ne me trompe anciennement l’ADAC) est spécialisé dans les métiers d’art (85 disciplines proposées) : vitrail, encadrement, émaux, reliure mais aussi calligraphie, art floral…

Les ateliers des Beaux-Arts pour adultes de la ville de Paris
Une large palette d’enseignements: dessin, peinture, gravure, lithographie, sculpture, modelage, taille, assemblage, morphologie, photographie, infographie, cinéma d’animation et bande dessinée, bases d’architecture, perspective, histoire de l’art, morphogenèse et chant choral…
Et là, les inscriptions c’est jusqu’à aujourd’hui… ! Catalogue et formulaire d’inscription sont téléchargeables ici, là tout de suite!

Les Cours municipaux de la ville de Paris : pléthore d’activités, avec un objectif de professionnalisation, de la couture aux langues, en passant par la maîtrise de logiciels (bureautique, graphique…), cours de vidéo…avec un accès prioritaire pour les Parisiens. En revanche, pour les inscriptions, c’est tout début septembre, à priori c’est râté pour cette année…( à ben Deux Poulettes peut pas tout le temps être parfaite)

Et puis pour la « banlieue », beaucoup de communes proposent des activités originales…Montreuil, entre les Ateliers de pratiques artistiques, les activités des Centres et maisons de quartier et ceux proposés par la Maison populaire, offre une panoplie des plus riches, à des tarifs très très modiques, notamment pour les Montreuillois (ouverts aux autres donc… !)

Bonne rentrée à toutes et tous… !

A l’ombre des chapiteaux…le Nouveau cirque…!

8 Juin

Les places se sont vendues comme des petits pains mais mon billet était en poche depuis belle lurette, 3ème rang, plein centre.
On m’avait beaucoup parlé de James Thiérrée et de son spectacle.
« Au revoir parapluie » était tout simplement fabuleux.
Empreint de l’univers du nouveau cirque et de celui de son grand-père –Charlie Chaplin, l’histoire sans parole mais musicale balance sans cesse entre un univers fantasmagorique, poétique et acrobatique, sans oublier les multiples notes d’humour. On retrouve chez James Thiérrée, son jeu et sa personne, toute la candeur, la facétie et la sensibilité à fleur de peau de son personnage dans Liberté de Tony Gatlif.
C’est sans nul doute au prix d’un travail de métronome, dont la moindre anicroche pourrait enrayer la belle mécanique, que ce spectacle est présenté. Immanquablement, en sortant, perdu dans vos pensées, celle-ci se fera plus présente: créer l’émerveillement, aussi talentueusement, quel plus beau métier que celui d’artiste…
En revanche, l’artiste ne se produit pas régulièrement sur scène, aussi faut-il le guetter, alors l’année prochaine peut-être…au théâtre Marigny, à celui du Rond point, à moins que ce ne soit sur les planches à New-York.

Je guette également ses parents Victoria Chaplin et Jean-Baptiste Thierrée, créateurs du spectacle Le Cirque Bonjour et dernièrement du magique Cirque invisible. Lui, apprenti imprimeur, souffleur puis comédien, s’engage finalement dans le cirque…mais un nouveau cirque, un nouveau concept.
En 1969, il remarque un article et une photo de Victoria Chaplin, fille de Charlie. Celle-ci dévoile au journaliste son attraît pour le cirque et son rêve d’être clown. Jean Baptiste Thierrée lui écrit. Elle lui répond. Ils se marièrent et firent de beaux spectacles, et un James (une Aurélia aussi). 

Sinon, le nouveau cirque, en deux mots, c’est quoi?
En fait, le cirque contemporain, ou Nouveau cirque, mêle à l’acrobatie plusieurs genres artistiques, comme la danse ou le théâtre.
Il ne s’agit plus de juxtaposer des numéros d’acrobatie impressionnants mais de présenter un spectacle mis en scène, qui fait sens, avec une vision artistique et des esthétiques affirmées. La poésie, l’absurde, la provocation et l’humour en sont les ingrédients essentiels. Mais ça n’est pas très nouveau en fait puisqu’il est né dans les années 70 mais il a le vent en poupe…!
Autre distinction avec le cirque traditionnel, le nouveau cirque ne propose pas, en règle générale, d’animaux, en tous cas rarement sauvages, car il prend de la distance avec la notion de dressage, de domptage de la nature. Les spectacles se donnent sous chapiteau, sur la piste, ou sur une scène de spectacle.
Et si ça vous passionne, c’est par ici

Les cirques et Cie…
La compagnie Galapiat
Que je vous conseille également, dans un genre différent, moins théâtrale que Thiérrée.
Leur spectacle « Risque zéro » est en tournée cet été en Rhône-Alpes et cet hiver en Languedoc Roussillon…et entre les deux, en Amérique latine.
 
Les pas vus dont on dit du bien…:
Le cirque Eloize
A Chaillot, à Paris, pour les fêtes de fin d’année…
Et bien sûr le Cirque Plume
ou encore le théâtre équestre de Zingaro www.bartabas.fr/Zingaro (vu!)

Et il y en a d’autres, à dénicher sur le site www.horslesmurs.fr

Le Chocolat Palace…

14 Mar


Le marbre, les dorures (les vraies), les tentures, les patios, les verrières…
Ami(e)s peu fortuné(e)s, parisien dans l’âme, banlieusard ou touriste de passage, le Palace, le luxe est à notre portée…par le petit bout de la lorgnette, certes, mais la vue n’en est pas moins intéressante.

Je me suis toujours demandée à quoi pouvait ressembler un Palace, sans oser m’y aventurer. J’imaginais les portiers-cerbères, qui guettent les faux raccords, les signes extérieurs de richesse et vous refoulent à l’entrée…mais les temps ont changé, les codes vestimentaires aussi, merci aux nouveaux riches débraillés…

2 dimanches, 2 tentatives, 2 agréables moments.

Le concept est de découvrir le lieu et d’en profiter un peu alors pourquoi pas y déguster un chocolat car tous les palaces possèdent un bar (ooof course, my dear…!), voire plusieurs…Et pourquoi un chocolat ? Parce que c’était encore la saison, parce que j’aime bien et parce qu’il offre le double avantage de rester d’un prix raisonnable et de témoigner du savoir-faire de la maison…

Le premier, c’était au Régina, rue de Rivoli, non loin du Louvre…Une atmosphère très cosy, du bois aux murs, des sofas de velours grenat, la moquette triple épaisseur…un service très aimable, nullement guindé…et un chocolat onctueux.

Le dimanche suivant, nous avons snobé le Ritz, place Vendôme…
On y entre comme dans un moulin…Nous avons traversé cette haute et luxueuse galerie à l’allure de vieille dame nostalgique -et pour le coup un peu triste, qui égrainait des vitrines emplis de bijoux, robes et autres accessoires destinés à combler, s’il était possible encore, quelque garde-robe ogresse, continuellement affamées… Nous cherchions le bar Hemingway, qui n’ouvrait qu’en fin d’après-midi…le bar principal ne nous a pas attiré, un tantinet classique nous a-t-il semblé…

Ni une ni deux, sous la pluie glacée, direction le Crillon, place de la Concorde…

Ambiance totalement différente du Régina, ici le marbre vous cerne. Nous convoitions ce « petit » salon charmant, le jardin d’hiver en fait, ses bergères accueillantes, les velours rouges des canapés, ces lustres de cristal qui dégringolent de tout là haut…hélas complet.

Nous nous sommes rabattus sur le bar de l’hôtel, intimiste mais un peu froid, la lumière blanche sans doute. Le chocolat y était savoureux, servi avec un damier de chocolats très fins.

Voilà, pour 8 ou 13€, c’est royal…ensuite le concept peut s’étendre aux pâtisseries et libre à vous d’y siroter une coupe de champagne, un verre du meilleur whisky et bien d’autres choses encore…

Et puis assurément revenir aux premiers beaux jours pour les patios et courées intérieures…en revanche, il faudra réserver paraît-il, succès oblige.

Comment réparer ses erreurs…

19 Nov

Avec mon récent déménagement, et le manque de rangement du nouvel appartement, il était temps de revoir nos aménagements. 

Pour cela nous sommes allés, comme des milliers de personnes chaque week end, chez Ikéa.  Nous étions partis pour acheter des caissons blancs à accrocher au mur, et sommes revenus avec une penderie de 2m30 de hauteur, 70cm de large, brun foncée. Que s’est il passé me direz vous ? Je ne sais pas. La magie Ikéa ?  Une faiblesse post déménagement de ma part ? On ne peut même pas mettre cela sur le dos des enfants, on avait réussi, pour la première fois et pour leur plus grand bonheur, à les mettre dans le bocal avec les milliers de balles.
Toujours est-il qu’une fois monté de mes petites mains habiles, le mastodonte s’est révélé inlogeable dans l’entrée ! Ha, ha ! c’te bonne blague. Pour couronner notre déception, nous nous sommes rendus compte tardivement, que nous n’aurions pas dû jeter le carton d’emballage, condition pour que Ikéa le reprenne. Après cogitation intensive, ne restait plus qu’une solution, tenter de le revendre sur Le bon coin.

Pour les ignorants (dont je faisais partie il y a peu), le bon coin est LE site d’annonces gratuit en ligne. E-bay c’est dépassé, on n’y trouve plus rien (genre je m’y connais alors que je n’ai jamais rien vendu sur e bay… ). Et c’est vrai que cela me semble plus simple de  mettre une annonce en ligne avec un prix une photo et basta. Pas d’enchères à gérer! Bon, c’est surement une question d’habitude.

Je me suis donc lancée, j’ai pris les photos du meuble et de la chaise haute d’enfant dont nous voulions aussi nous débarrasser. Je me suis créé un compte, mis les deux annonces en ligne en deux temps trois mouvements. J’ai aussi un peu regardé ce qu’il y avait de similaire à vendre et à quel prix pour voir si j’étais dans le marché.

Et incroyable (oui parce que en fait, j’étais très sceptique), la chaise haute a été vendue en un jour au prix demandé ! Les personnes nous ont contacté par téléphone, on a fixé un rendez vous, ils se sont déplacés pour voir la chaise et sont repartis illico avec ! Pour l’armoire, après plusieurs contacts infructueux, genre tu reçois un mail avec juste une phrase : « ok pour 20 euros ». Même pas bonjour, je suis intéressé par votre annonce machin … Bref, après trois semaines, j’y croyais plus trop, surtout que je me suis dit que l’annonce devait désormais se trouver en fin de liste. Et puis, dimanche dernier, un appel d’une personne me demandant si l’armoire était toujours en vente. Ni une, ni deux, en une après midi l’affaire était conclue.

Alors, des choses à vendre par chez vous ?

VOD ? la version originale douteuse ?

29 Oct

Mais non ! La vidéo on demand, à la demande quoi !

En effet, depuis que j’ai des enfants, je ne vais malheureusement plus très souvent au cinéma. Pour une raison majeure, ca finit pas revenir cher la sortie, quand on ajoute les heures de baby sitting …

Bref. J’en suis venue à télécharger légalement des films. Parce que chez nous, Madame, on ne télécharge pas illégalement. C’est une question de principe ! En fait de principes, c’est le paternel (de mes enfants) qui les a ces principes. Parce que moi…

Bref. Je télécharge donc légalement, principalement sur le site de la fnac, mais la plupart des fournisseurs d’accès internet propose aussi ce type de service.

Ce que je trouve bien :

–         le téléchargement se fait très rapidement ;

–         on a un mois pour visionner le film téléchargé;

–         on a 48h pour le revoir ou le finir à partir du moment où on a commencé à le regarder ;

–         Et surtout on peut le regarder alors que l’on n’a pas d’accès à internet. Exemple typique : un week end dans la famille dans un trou perdu. Ou alors dans le train. Veillez alors à bien choisir votre film. Il m’est arrivé de regarder dans le train un film avec un certain nombre de scènes crues (euh… c’était pas un porno non plus tout de même), je n’étais pas fière ! 

–         on bouge pas de chez soi !

Les moins :

–         Le catalogue des vidéos n’est pas toujours très étendu. Mais je viens de découvrir qu’il existe Arte vod, qui devrait satisfaire les plus exigeants !

–         Ca peut paraître encore un peu cher : de 2,99 (mais à ce prix, c’est plutôt des navets) à  4,99 euros par film ;

–         Je ne suis pas sûre que la version originale soit disponible ;

–         L’application n’est pas souvent compatible avec les Mac.

 Attention : la Fnac utilise pour la VOD les services d’une autre société qui se nomme Glowria, qui n’est autre que Vidéo futur, enseigne de locations de vidéos. Ne soyez par surpris, comme je l’ai été, lorsque vous trouverez sur vos relevés de compte des paiements CB Glowria ! J’ai cru qu’un membre de ma famille s’était mis à un genre de minitel rose ! Et en plus à mes frais!

Les papiers japonais, vous connaissez ?

25 Oct

C’est une petite boutique installée dans le 16ème arrondissement de Paris qui attire par sa vitrine remplie d’objets colorés. Mais c’est aussi un site qui donne envie d’aller voir de visu cette boutique. Ce que j’ai fait mercredi dernier. Une fois entrée dans la boutique, je ne savais plus trop où donner de la tête tant il y avait de choses qui m’attiraient. Heureusement, Adeline Klam, d’une incroyable gentillesse, est là pour nous conseiller. Voilà mes achats :

Un kit de guirlande à faire en origami.

Du papier pour faire une guirlande soit en fanions ou autres formes. Je vais tester avec les enfants, pour éventuellement faire cette activité en animation d’anniversaire.

Une boîte à thé. Malheureusement il ne lui en restait que très peu. Mais, sympa, elle m’a dit qu’il y en avait maintenant chez Habitat.

Et un pêle mêle, que je ne peux pas vous montrer, c’est un cadeau ! Mais vous pouvez le voir sur le site.

Il y a beaucoup d’abat-jours superbes, je pense que je vais craquer pour un. Adeline, propose aussi de personnaliser chaque produit selon les papiers de votre choix, assortis si l’on veut avec les couleurs de sa maison. Oui, parce qu’en fait c’est elle qui réalise les articles faits à partir de papiers japonais.

Et bonne nouvelle, elle va développer une boutique en ligne ! C’est pas un bon plan, ça ?