Tag Archives: idée sortie

Entre Cartier et Shakespeare

4 Oct

Le coq m’a damé le pion, j’avais prévu parler aussi de lecture et culture. J’avais trois bonnes BD sous le coude, que j’ai lues pendant les vacances. Ce sera pour la semaine prochaine! Pleine de ressources, voici deux idées de sortie.

L’exposition Histoires de voir, jusqu’au 21 octobre à la Fondation Cartier.

Très belle exposition diversifiée, présentant les œuvres d’autodidactes, pardon, d’art naïf venus de tous horizons. De belles couleurs, des formats très différents, avec associé à chaque œuvre l’histoire de l’artiste. Et puis la découverte de cette fondation dont j’avais plusieurs fois entendu parler. Très joli parc autour, même s’il semble un peu abandonné (c’est fait exprès me dit-on !). J’ai beaucoup aimé les dessins traditionnels peints sur les maisons en Inde, et les ai même détournés pour faire une carte d’anniversaire (c’est mal je sais…).

Le théatre de verdure du jardin Shakespeare

J’y suis allée un dimanche matin avec mes garçons assister à la représentation du Chat botté revu et corrigé par la compagnie Le Vers Galant. Non seulement c’est un très joli spectacle, mais le fait que ce soit à l’extérieur sans autre décor que les éléments naturels, ajoute encore au plaisir. Ce spectacle est plutôt à faire avec des enfants, (ils disent à partir de 4 ans, mais il y a un ogre qui fait un peu peur, une petite fille a sangloté tout le spectacle, suppliant son père de partir, cela m’a rappelé des souvenirs avec mes garçons…), mais il y a une programmation très variée regardez le programme, il n’y en n’a pas que pour les enfants.

Hum, en étudiant plus attentivement le programme, je m’aperçois que c’est un plan type pétard mouillé!

Les spectacles se terminaient le 30 septembre ! Heureusement, le jardin autour du théatre vaut vraiment aussi la balade, il y a des jeux pour les enfants, de grandes pelouses où pique niquer, un petit ruisseau qui serpente (j’essaie de me rattraper…). Et puis (c’est pour le coq et ses goûts gastronomiques de luxe), vous pouvez aussi aller déjeuner au restaurant du Pré Catelan (un petit restaurant Relais et Chateaux)!

Au fait, je passe du coq à l’âne, mais on participe au Golden Blog Awards, alors votez pour nous ! On restera des poulettes et un coq normaux, promis, juré !

Publicités

Je vous présente Emile

17 Oct

Nous nous sommes rencontrés alors que je déambulais paisiblement en plein Paris. Au détour d’une allée, nous nous sommes brutalement retrouvés face à face. Le choc fut à la hauteur de sa taille ! Emile est en effet très grand et très poilu. C’est un mâle, un vrai ! De ceux auprès de qui on se sent si frêle, une petite chose …

Allez, chanceuses que vous êtes, je l’ai pris en photo, le voilà :

 

Emile vit au jardin des plantes, et plus précisément dans la grande galerie de l’évolution. J’y suis en effet allée, il y a peu, avec mes garçons, après une première visite datant déjà de quelques années, mais qui ne les avait pas marqués vu qu’ils ne se souvenaient de rien (en même temps, c’est pratique, je peux leur resservir plusieurs fois les mêmes sorties !). Toujours le même emballement à découvrir les mammifères marins, les baleines, requins, raie manta et autres narval… Puis les animaux de la savane, et ceux des pays froids. Un vrai plaisir pour les enfants.

Cette fois-ci nous avons testé aussi la galerie des enfants . Espace situé à l’intérieur du musée d’histoire naturelle, dédié à la « découverte de la biodiversité et du développement durable de façon concrète et ludique ! ». Au moment d’acheter les billets on choisit une heure d’entrée, il y en a tous les quarts d’heure, et on peut y rester autant de temps que l’on souhaite. Il y a 4 espaces à découvrir : la ville, la rivière, la forêt tropicale puis l’ensemble de la planète.

Pour être tout à fait honnête, cette visite ne nous a pas vraiment emballée. J’ai eu l’impression que le contenu s’adressait à des enfants beaucoup plus âgés que les miens (qui ont 6 et 8 ans), ou alors c’est que les miens ne sont pas très éveillés (ce qui est difficilement imaginable, j’en conviens). Peut être est-ce parce qu’ il n’y a pas vraiment de lien entre les différents espaces. On passe de l’un à l’autre sans transition. Un peu comme une superposition d’activités mais sans lien entre elles. La forêt tropicale nous a bien intéressée, mais de voir les différents poissons pêchés dans les rivières un peu moins. Le site qui y est consacré me semble, en revanche, plus intéressant ! Mais je ne l’ai pas testé avec des enfants.

Par contre, je vous conseille pour y aller, ou pour en repartir d’ailleurs, de prendre le Batobus . Il y a un arrêt juste en bas du jardin des plantes qui peut vous emmener au centre de Paris, à Chatelet ou jusqu’à la Tour Eiffel, il y a 8 escales. C’est vraiment chouette de traverser tout Paris en bateau. On voit des détails que l’on ne voit pas autrement (surtout lorsque l’on y va en métro, on est bien d’accord…), on croise d’autres péniches, la police fluviale en zodiac qui fait des vagues. Le voyage est un peu long (35 minutes du jardin des plantes à la Tour Eiffel) mais on ne s’ennuie pas. Le billet, plus cher qu’un ticket de métro, c’est sûr, est valable pour la journée, donc on peut faire autant d’aller-retour que l’on veut !