Tag Archives: Réflexion

Ca va, Mamie ?

9 Fév

 

Je viens de me prendre un sacré coup de vieux ! Non pas parce que je viens d’avoir 40 ans (cela me va très bien merci!), mais au détour d’une conversation je me suis vue dans la peau de ma grand-mère.

J’étais avec des collègues, « légèrement » plus jeunes que moi (c’est à dire qu’elles n’ont jamais reçu de paie et peut être même jamais dépensé des sommes en francs!) et nous discutions de choses et d’autres, quand nous avons abordé un sujet sur les hautes rémunérations. Les sommes étaient telles que je me suis surprise à demander « Mais je me rends pas bien compte, combien cela fait en francs ? »

Gros blanc. Gloups.

Elles ne connaissent même pas la valeur du franc par rapport à l’euro, chiffre connu de tous ceux qui ont vécu ce changement de monnaie (que même que l’on connaissait avec les chiffres après la virgule : 6,55957).

 

Me sont revenus en mémoire les conversations avec ma grand mère, qui à chaque fois que l’on abordait de grands chiffres, me demandait : « mais cela fait combien en anciens francs ? »

Ce que je ne savais absolument pas. J’avais l’impression que l’on rajoutait tout un tas de zéros, mais je n’ai jamais cherché à en savoir plus. Elle me demandait « ça fait tant de millions d’anciens francs ? » à quoi j’acquiescais innocemment.

Ca y est, c’est moi la grand mère …

Que reste-t-il de nous ?

17 Nov


J’arrive très bientôt à un âge fatidique, en tous cas symbolique (peut être la moitié de ma vie ?) et alors que je ne regardais pas en arrière, j’éprouve soudain le besoin d’aller y jeter un œil. Est-ce pour savoir ce qu’il reste de nous ( je vous rassure je ne vais pourtant pas sur mes 60 ans…) ?   A-t-on besoin de mesurer le chemin accompli ? Avons-nous essaimé de jolies choses ? Peut-on, et doit-on, réparer les mauvaises choses qu’on a pu laisser traîner ? 

Sauf que l’on se souvient de ce que l’on a reçu mais rarement de ce que l’on a donné. On chercherait chez les autres, un peu de soi ? Faut-il chercher à tout prix à renouer contact avec d’anciens amis ? Si on les a perdus de vue, peut être y avait il une raison ? La tentation de retrouver un peu de notre jeunesse, d’une certaine insouscience est grande mais me semble tout de même vaine. En tous les cas, au vu du succès des sites d’anciens camarades, beaucoup cherchent à renouer un contact perdu. J’avoue personnellement avoir un peu de mal à renouer avec les personnes qui n’ont pas particulièrement comptées pour moi, même si j’ai passé de bons moments avec elles. Je n’ai parfois même pas répondu à certains messages … Une fois passées les banalités, que dire ?
A l’inverse, pour certaines personnes rencontrées au cours de notre vie, on sait que même si l’on se perd de vue on se retrouvera à un moment ou un autre (ou peut être se persuade-t-on de cela ?).  Un peu comme dans la chanson, le tourbillon… Ces personnes font partie de notre vie tout en y étant pas forcément présentes.

Et c’est vrai que cela fait du bien de savoir que certaines personnes qui ont compté pour nous, se souviennent de nous, ont gardé en mémoire quelques mêmes souvenirs. Pour moi qui suis persuadée que tout le monde m’oublie (c’est grave docteur ?), les quelques fois où cela m’est arrivé, cela m’a agréablement surprise.

Comme quoi, nous sommes éternellement liés émotionnellement à nos actes passés.